Hélène's Universe

Ambassadrice de la Littérature Afro-Caribéenne

Bonjour,

Comment allez-vous? Je suis de retour avec un nouvel article.

Aujourd’hui, c’est avec grand plaisir que je vais vous parler d’un ouvrage que j’ai beaucoup aimé lire et que je recommande fortement.

Ecrit par un auteur: romancierpoète haïtien: Makenzy ORCEL; L’ombre Animale est un roman d’environ 350 pages. Ce roman a été publié en 2016.

Roman ayant reçu de nombreux prix, comme:

– le Prix Littérature Monde 2016,

-Le Prix Louis GUILLOUX 2016,

– Le Prix littéraire des Caraïbes de l’ADELF 2016; et enfin

-Le Prix Ethiophile 2016.

Nous avons ici l’histoire d’une jeune fille/femme qui nous raconte sa vie d’une part en province, une “banale” province haïtienne dans la première partie du roman, puis de sa nouvelle vie en ville. Deux univers bien différents et très distincts.

Au cours de ces histoires du quotidien et de la routine de bon nombre de personnages très atypiques mais que nous avons certainement connus ou reconnus en un proche, ou encore à travers une connaissance; des thèmes forts intéressants se glissent sans maladresse.

En effet, certains thèmes et parfois motifs indissociables de la culture haïtienne tels que la femmepoto-mitan d’une société néanmoins patriarcale, les diverses croyances en des esprits dits souvent intermédiaires entre un Dieu et les hommes; le corps comme étant une entité ambiguë (entre enveloppe corporelle charnelle et temple de l’âme). Sans oublier la vie haïtienne (entre campagnes et grandes villespaysans versus citadins/citadines), les abus et agressions moraux et sexuels; et enfin cette condition humaine qui est propre à tous sans exception.

Ouvrage atypique dû à la ponctuation particulière: pas de points, mais des virgules et des points de suspension, qui expriment peut-être une affluence, un débordement ou encore une abondance de pensées sans répit.

Style propre de l’auteur finalement.

C’est ouvrage est rempli d’expressions familières (à mi-chemin d’un créole haïtien et d’un français) et réconfortantes (pour mes compatriotes) qui vous feront rire sans répit et certainement sans freins.

“…, je me demandais s’ils étaient là-bas d’une autre espèce, d’une autre planète, pourquoi tout était différent entre eux et nous, pourquoi là où on se servait de nos mains ou de notre tête eux utilisaient des machines, des appareils qui décryptaient, inventoriaient, décrivaient tout avec minutie, et j’aurais pu continuer longtemps comme ça à étaler nos différences, Toi, grâce à cette femme qui venait lui parler dans ses rêves, savait presque tout sur l’enfant dans son ventre, mais ignorait tout du malheur qui planait sur le village, il paraît que les dieux ne peuvent pas tout prévoir, s’ils sont doués pour savoir quelque chose de l’intimité de naïfs comme Toi,…”

C’est un roman qui m’a fait vivre en ressentant certains sentiments jamais explorés jusque-là et avec une authenticité mésestimée.

Je vous invite à lire cet ouvrage et à me faire part de vos avis.

Hélène’s Universe sur YouTube!

Je vous souhaite de belles aventures et à très bientôt!

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *