Hélène's Universe

Ambassadrice de la Littérature Afro-Caribéenne

Bonjour,

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un ouvrage que j’ai beaucoup aimé que je devais lire pour le PMR!

Les buveurs de lumière est un roman de Jenni Fagan, romancière, poétesse écossaise qui a reçu de nombreux prix littéraires.

Dans ce roman, l’auteure nous plonge dans une atmosphère glaciale, en effet le monde est entré dans une ère glaciale et tous les pays du monde sont recouverts de glace, de neige. Pour pouvoir survivre à ce froid qui ne cesse de s’installer, se prolonger et d’empirer il faut bien évidemment se préparer. Il va falloir s’approvisionner en nourriture, source d’énergie et bien d’autres.

Dylan, plutôt débonnaire, débarque au nord de l’Ecosse en pleine nuit, dans une petite ville nommée Clachan Fells pour des raisons familiales. Suite au décès de membres proches de sa famille le grand barbu et tatoué souhaite refaire sa vie et donc recommencer tout à zéro.

Là-bas, au sein d’une communauté de caravanes il rencontre un enfant, qui souhaite devenir une enfant, ainsi que la famille de ce jadis petit garçon; notamment la mère: Contance; débrouillard bricoleuse hors pair.

Dans ce roman où des conditions climatiques difficiles sont répertoriées, nous avons la descriptions de températures qui ne cessent de plonger, des tempêtes font rages, les médias prédissent un avenir plutôt sombre, mais Clachan Fells et ses habitants semblent tenir bon.

“Ils sont parfaitement clairs sur le sujet. Ils emploient des phrases déclaratives courtes. Des majuscules. De l’encre rouge. Certains points sont soulignés. En somme: ils veulent tout. C’est la fin. Dylan utilise des ciseaux à ongles pour tailler les poils rebelles qui dépassent de sa barbe, il se penche au-dessus d’une rangée de lavabos dans les toilettes pour dames et s’asperge le visage. Il a joué de nombreux rôles devant ces miroirs: Jedi, Goonie, zombie, ado télékinésique vengeur-un gamin de Soho ayant grandi dans un cinéma d’art et d’essai: il se couchait sur la scène en pyjama pour regarder les étoiles glisser sur le plafond pendant des heures. Sa grand-mère disait qu’ils étaient les gardiens d’une conclave, un endroit où les gens venaient pour se sentir un moment en sécurité, pour se rappeler qui ils avaient été autrefois-une chose si souvent ignorée (à l’extérieur) mai ici à l’intérieur: lumières, caméra, action!”

Ce roman m’a beaucoup touché! En effet, j’ai décidé de lire ce roman en mars pour le Challenge: Mars au féminin. Par chance, je suis tombée sur une héroïne LGBTQ+ (l’une des catégories du challenge). Ainsi, j’ai pu faire d’une pierre deux coups et j’en étais vraiment très ravie. J’ai trouvé ce roman très émouvant, car nous partons avec un jeune personnage qui tente de se construire autrement dans une société déjà en détresse. Sa volonté de changer de sexe en étant si jeune, ses différentes démarches et les rendez-vous chez son médecin nous impliquent davantage dans le processus. La famille, le réchauffement climatique qui ont emmené les conditions atroces dans lesquelles vivent les personnages sont pour moi les principaux thèmes de ce roman.

D’autres thèmes ou encore motifs sont bien évidemment présents: comme la musique, car vous pouvez retrouver une playlist de ce roman; en effet de nombreux groupes et de nombreuses chansons y sont mentionnées (Here omes the Sun de Nina Simon, Where Did You Sleep Last Night de Nirvana par exemple).

Je suis encore plus heureuse de vous parler de cet ouvrage aujourd’hui car je vais pouvoir enfin partager cette grande nouvelle avec vous. Les buveurs de lumière est l’heureux gagnant du Prix du Meilleur Roman des lecteurs 2019 des Editions Points. De plus, aujourd’hui est la Journée de la célébration des 50 ans d’histoire LGBTQ+.

Vous pouvez également aller visionner ma vidéo concernant le Challenge #marsaufeminin, afin de découvrir les autres ouvrages que j’ai eu la chance de lire lors de ce mois riche en lectures et émotions.


Hélène’s Universe sur Youtube

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *