Hélène's Universe

Ambassadrice de la Littérature Afro-Caribéenne

Bonjour,

Quel bonheur de revenir avec un nouvel article afin de partager l’une de mes lectures. Je continue avec mes lectures pour le PMR et c’est le roman de Jakuta ALIKAVAZOVIC qui s’intitule L’avancée de la nuit, que j’ai décidé de vous parler.

Deux jeunes gens se fréquentent: l’un est gardien dans un hôtel la nuit et l’autre est l’occupante de l’une des chambres. Paul est complètement sous le charme d’Amélia. Mais cette dernière est très mystérieuse malgré les rumeurs sur sa vie et son milieu social.

Suite à une romance charnelle, Amélia décide de disparaître du jour au lendemain. Elle part pour reconstituer une relation avec une personne très importante pour elle et pour beaucoup: sa/une mère.

Des années vont s’écrouler, environ dix ans lorsqu’elle va retomber sur son partenaire de romance charnelle: Paul.

Ce roman met en avant une sorte de liberté, l’amour, et bien d’autres thèmes et motifs. La lumière et l’obscurité sont par exemple très présents et semblent jouer à cache-cache.

Ce roman ne m’a pas laissé indifférente car malheureusement j’ai trouvé l’intrigue un peu lente, de plus, le travail linguistique pourtant très intéressant peut être un frein à la lecture.

Cependant, cette histoire d’amour très atypique (comme pas mal d’histoires d’amour) mérite d’être découverte.

Je vous laisse ici avec comme d’habitude un petit extrait qui vous permettra de vous en faire un avis:

“La mère d’Amélia était ce que l’on aurait pu appeler une aventurière, ou une exploratrice, ou du moins une voyageuse. Elle avait quitté sa province à la fin des années 1960 comme on quitte une robe trop petite, avait raccourci ses cheveux et son nom pour partir à la découverte du monde. En vérité elle voulait voir la Suisse, s’est contentée de passer la frontière la plus proche. Elle était poétesse, ce qui aujourd’hui semble ridicule à dire, presque obscène; mais elle, elle l’était.”

Je vous souhaite de bonnes lectures et à très bientôt!

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *