Hélène's Universe

Ambassadrice de la Littérature Afro-Caribéenne

Bonjour,

J’aimerais vous faire découvrir mes lectures! Et aujourd’hui nous allons débuter avec cette oeuvre: Sweet sixteen, Annelise HEURTIER

Orléans, 2014

Sweet sixteen, est un roman d’Annelise HEURTIER.

Ce roman nous replonge dans les années 50 et 60, aux Etats-Unis où les différences ont fait grimper les inégalités.

La Ségrégation fait donc rage et la population est divisée, séparée. Dans ce roman, l’auteure met en scène deux jeunes filles (deux adolescentes), nommées Grace et Molly. Ayant le même âge, vivant dans le même état, ces deux adolescentes ne partagent pourtant pas le même quotidien.

En effet, étant différentes à cause de leurs couleurs de peaux, ces deux jeunes filles vivent à proximité l’une de l’autre, mais à l’extrême opposé! Grace est une Afro Américaine qui va vivre une toute nouvelle expérience et marquer l’Histoire des Etats-Unis d’Amérique, et par la suite changer la situation des Afro Américains. Molly, elle, est une jeune américaine à la peau blanche, qui a une adolescence plus que “normale” jusqu’au jour où tous cela va changer, et qu’elle finira par ressentir et comprendre ce que les Afro Américains doivent subir au quotidien.

À travers ce roman l’auteure laisse les adolescentes narrer les événements, ainsi nous avons deux points de vues totalement différents, très touchant, et poignant. Mais nous retrouvons aussi des faits historiques et une dose de politique: avec le combat des étudiants qui ont réclamés leurs droits à l’éducation pour tous, quelque soit la couleur de sa peau à Little Rock en Arkansas

C’est un roman que j’ai beaucoup apprécié, de plus ces aventures sont fondées sur des faits réels, que nous pouvons retrouver dans des œuvres historiques pour ceux qui aiment bien ça! Alors si vous aimez l’Histoire, les Etats-Unis, les années 50 et 60, n’hésitez pas à vous plonger dedans! Pour faire passer le temps par exemple!

Je vous délivre un extrait:

“Little Rock, le 29 avril 1958

Chère Grace,

Je ne sais pas si je te reverrai un jour, alors je t’écris ces quelques lignes. J’espère qu’en voyant que cette lettre vient de moi tu ne la jetteras pas.

Je ne peux pas m’empêcher de me sentir coupable de ce qui est arrivé. Je me dis que si je n’étais pas venue te remercier, ce jour-là, tu ne m’aurais peut-être jamais reparlé par la suite. À l’heure où tu lis ces lignes, tu serais en train de réviser pour les examens de fin d’année.

Je sais bien que ces mots n’effaceront pas ce que tu as vécu, mais je tenais à te dire à quel point j’ai été heureuse de croiser ton chemin. Tu as été, je crois, la seule à me donner l’impression que nous n’avons pas fait tout cela pour rien. J’emporte ce souvenir avec moi. Il est précieux.

J’espère que tu vas aller mieux. Que tu ne nous en voudras pas d’avoir cru en nos chances, d’avoir essayé de faire avancer les choses. D’avoir rêvé d’égalité.

Je me permets de t’embrasser. C’est facile, par papier interposé.

Bon vent à toi.

Molly Costello.

PS: j’espère que cette lettre arrivera à temps. J’ai eu du mal à trouver ton adresse.”

Partagez vos lectures avec moi si vous voulez bien, en laissant vos ouvrages préférés ou autres dans un petit commentaire! xoxo

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *